CONSULTATION N°4: LE MASOCHISME PARENTAL OU SYNDROME DE « ILS ME SAOULENT, ILS ME MANQUENT – JE DEVIENS DINGUE »

Le médecin bobologue attitré de Parent Epuisé décrypte cette semaine un trouble psychologique qui touche tous les parents.

qu'est-ce-que-c'est-petitQu’est ce que c’est ?

Le MASOCHISME PARENTAL est un trouble psychologique de la personnalité qui touche 100% des parents. Comme ça, c’est assez clair : vous êtes tous atteints !

les-symptomes-petitSymptômes

Il consiste pour le parent en une bouffée délirante de joie quand il se retrouve sans enfant, suivi d’une profonde dépression rapidement après la séparation. En quelques heures voire quelques minutes pour les plus atteints, le parent passe d’un stade d’euphorie à un stade de déprime.

Le trouble se manifeste généralement en quatre phases :

1/ L’Euphorie de la séparation, qui se manifeste parfois violemment : hurlements de joie, danses festives, air guitar, douche de champagne.

2/ La brusque perte de repères : après avoir expérimenté des activités folles telles qu’une séance shopping, une sieste ou un apéritif entre amis, le parent se retrouve désoeuvré, hanté par la question « mais je faisais quoi avant ? ». Un symptôme sévère qui ne trompe pas : l’incapacité à faire une grasse matinée, le parent se réveillant de lui-même… sans réveil.

3/ L’angoisse d’attente, souvent compensée par des activités telles que le ménage à outrance, le tri des vêtements et jouets, et la multiplication d’appels téléphoniques aux enfants.

4/ L’Euphorie des retrouvailles, qui dure en moyenne une heure, le temps de la première crise d’un ou plusieurs enfants.

Troubles associés :  troubles de la grasse matinée, délires maniaco-dépressifs

le-traitement-curatif-petit

Traitement curatif

Cinéma, restaurant, soirées, mise en route d’un nouvel enfant.

PARENT MASO article

le-traitement-preventif-petit

Traitement  préventif

Une méthode consistant à visionner des vidéos de ses enfants insupportables en cas de manque est à l’étude, avec peu de succès pour l’instant (les parents trouvent les bêtises de leurs enfants « trop drôles » quand ils en sont séparés)

 

le-conseil-du-doc-petit

Le conseil du Doc

Pas grand chose, tout ça, c’est inscrit dans notre cerveau reptilien…

 

Vous allez nous dire :  » Comment ? Mais vous nous laissez donc comme ça ? Sans ressources pour remédier à ce mal qui nous touche tous ? » Mais non, mais non. Pas de panique. Inscrivez-vous donc à la newsletter et faites le plein de bonne humeur ! C’est par ici ! Et n’oubliez pas : vous n’êtes pas seul !